...

...


.
 
 . .SIDI CHEIKH
*** .

ǠϠ ***Ϡ
ǠѠ Ǡ***Ѡ
ʠݠ Ϡ***Ѡ
Ԡɠɠ***Ǡڠ

» 
1 2016 - 16:37  lahcenes

» 
31 2016 - 18:09  

» 
31 2016 - 17:58  

» 
23 2016 - 11:25  

»  .
4 2016 - 18:14  

»  .....
1 2016 - 20:26  

» 
25 2016 - 22:57  

» 
31 2016 - 2:16  

»  . 2016
31 2016 - 0:48  chikh

»  100%
25 2016 - 15:09  omar fouad

» 
25 2016 - 13:31  BRAHIM14

»  " "
19 2016 - 5:16  

» 
17 2016 - 2:20  

»  " " .
15 2016 - 17:15  

» 
15 2016 - 14:32  

» 
15 2016 - 6:14  

»  01201161666 ( - - )
8 2016 - 11:56  

» 
8 2016 - 5:28  

» Asp.net, C#
8 2016 - 4:00  

» 
5 2016 - 17:15  

الإبحار
 
 
 
 
  . .
 
:


  • .
    94%
     94% [ 94 ]
    4%
     4% [ 4 ]
    2%
     2% [ 2 ]
    : 100
    .
    real time tracking
    2011
     
     


     
    Rechercher
    28 :: 0 , 0 28 :: 1


    [ ]

    634 4 2012 - 22:39
    http://sidicheikh.sosblog.fr




     | 
     

     L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh

             
    ali12




    : 215
    : 3293
    : 19/04/2008

    : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    25 2008 - 19:02

    Le soulvement des Ouled Sidi Cheikh

    Le contexte

    Des milliers d'hectares ont t pills en 1871 notamment aprs l'insurrection de Mokrani, et des milliers de colons se sont installs sur les grandes plaines exploitant les paysans algriens. La rsistance qui s'est poursuivie dans un premier temps par les armes avec les insurrections des Zatcha (1844), des Ouled Sidi Cheikh (1864), de Mokrani, Boumezreg et Cheikh El-Haddad (1871), de Bouamama (1881), dmontrent que le combat a revtu, la fin du sicle, des formes culturelles, religieuses et sociales dcisives qui ont russi prserver le ciment de la personnalit algrienne : l'Islam et la langue arabe, fondements essentiels du mouvement national.

    Les rvoltes avaient comme matrice gnrale la riposte contre la politique coloniale qui se particularisait par l'expropriation des terres agricoles et l'encouragement la colonisation.

    L'extrait du tableau ci dessous tir de l'ouvrage de Amar Amoura "Rsum de l'histoire d'Algrie Édition Raihana 2002 (p 177) rvle l'volution de la colonisation et superficies en hectares cultives par les colons.

    D'aprs l'ouvrage de Amar Amirou "Rsum de l'Histoire d'Algrie" (p 224)

    A l'origine .....

    "En 1864 l'insurrection fut dclenche cause des mauvais traitements subis de la part des autorits coloniales particulirement aprs l'affront subi par Si Fodil, secrtaire de Si Slimane, leader des Ouled Sidi Cheikh, de la part des troupes du bureau arabe d'El Bayadh"(...)

    "Si Slimane abandonna la responsabilit de Bachagha (...) institua une assemble guerrire avec les membres de sa famille et dcrtrent la guerre sainte (Djihad) contre les troupes d'occupation"

    La trane de poudre ...

    "La rvolution pris de l'ampleur et se propagea diffrents rgions sous la conduite de Si Laala dans l'est du Sahara Ouargla, de Si Belhadj dans l'Ouarsenis, de Naimi Ould Djedid Boghar. Ils commencrent s'attaquer aux garnisons franaises "

    D'aprs Le Gnral O Meynier (Directeur du territoire du Sud) dans les cahiers du centenaire Tome II "La pacification du Sahara et la pntration Saharienne 1852-1930 (p 12) il reconnat la rsistance par ces termes :

    "C'est en 1864 qu'clate l'insurrection des Ouled Sidi Cheikh (...) qui se rpandit comme une trane de poudre jusque dans l'extrme Sud Algrien et mme vers Touggourt o elle allait demeurait endmique, jusqu' l'occupation militaire des Oasis. La guerre de 1870-1871 vint encore paralyser notre action et empcha notre occupation militaire et notre main mise conomique de progresser au Sud des limites dj atteinte."


    M. Boualem Bessaieh dans son ouvrage "Etendard interdit" Edition Sindbad Anne 1976 et prfac par J Berque(p 27) livre le tmoignage suivant :

    La bataille de Ain Boubakeur :

    "Le 08 avril 1864 un drame sanglant droulait ses sombres et hroques pripties de Ain Boubekeur. Le lieutenant colonel Beaupretre, commandant suprieur de cercle de Tiaret quelque officiers et cent officiers d'infanterie, trahis par le Goum des Harar, succombaient glorieusement jusqu'au dernier dans une lutte de dix contre un. Ce triste vnement que rien ne laissait prvoir retentit plus douloureusement au cur de la France"(...)


    L'change de Razzia (Tmoignage de Maurice Wahl dans son ouvrage "Algrie")

    "Les Ouled Sidi Cheikh continurent la lutte .Pendant les annes 1866/1867 ce fut entre eux et nous un change de razzia, de surprises et de coup de mains, o nous n'avions pas toujours l'avantage"


    Les tentatives de ngociations, d'aprs Mr A. Amirou dans son ouvrage "rsum de histoire d'Algrie" :

    "Malgr les tentatives des autorits franaises d'engager des ngociations avec les Ouled Sidi Cheikh pour l'arrt des combats rien n'y fit. La situation resta telle qu'elle tait. L'action des insurgs diminua d'intensit jusqu' l'arrive d'un nouveau chef la tte des Ouled Sidi Cheikh ayant un ascendant certain : Cheikh Bouamama


    Le soulvement du Cheikh Bouamama




    L'pope du Cheikh Bouamama (Film de Benamar Bakhti. Scnario B Bessaieh)

    S'appuyant sur des crits d'hommes de lettres ou de chercheurs en histore, il est livr quelques lments relatifs l'histoire retraant l'insurrection de Bouamama et ce dans le but de servir de repres pour donner un clairage sur cette priode

    Par ailleurs l'opportunit est saisie pour insrer l'hommage rendu par Mr le Prsident de la Rpublique Cheikh Bouamama l'occasion de la commmoration du 97me anniversaire de la mort du Cheikh dans une lettre adresse ses heritiers.(19/5/03)

    M. Amar Amirou dans son ouvrage "Rsum de l'Histoire d'Algrie" (p 229)

    Un chef de Zaouia

    "Le cheikh Bouamama Ben Larbi Ben Tedj est issu de la famille des Ouled Sidi Cheikh, des Ghraba. C'tait un chef de Zaouia, trs pieux de la confrrie des Kadiria"(...)En gard sa gentillesse et sa pit sa rputation se rpandit parmi les tribus et ses fidles taient trs nombreux, ce qui troubla les autorits franaises reprsentes par les bureaux arabes"(...)

    "Les autorits franaises interdirent aux populations de rendre visite cette Zaouia et rapprochrent la surveillance autour de sa personne ce qui nerva le Cheikh Bouamama. Il se dirigea El Bayadh pour se plaindre(...). Il planifiait avec ses fidles une insurrection. Il leur demanda alors de ramasser armes et munitions et de se prparer au Djihad ."

    L'ouverture des hostilits (p 230)

    "Il ouvrit les hostilits contre les troupes franaises le 22 avril 1881. Les Moudjahidin commencrent par tuer l'adjoint au chef du bureau arabe Weinbrenner et attaqurent les fermes des colons et dtruisirent les units de production et les institutions conomiques franaises."

    L'appel la guerre sainte (Djihad) de Bouamama

    "A nos Frres des tribus de Chaambas et particulirement leurs notables et chefs, tribus par tribus, sans distinction; Que Dieu vous donne la sagesse et vous aide pour faire du bien et le Djihad : que le Salut de Dieu soit sur vous. Je vous annonce et vous apprend que nous dsirons vous rencontrer pour discuter au sujet du Djihad. L'appel du Djihad est un acte de pit tel qu'ordonn par Dieu et par son prophte Mahomet que le salut et la paix soit sur lui. Par ordre des gens de Dieu, que celui qui rponde par l'affirmative nous retrouve Hliat. Tel est notre vu pieux et notre sermon sincre. Nous ne dsirons pas rencontrer ceux qui sont contraires cet appel au Djihad."



    La bataille de Frenda (p 230)

    "Le cheikh Bouamama engagea diffrentes batailles contre les troupes franaises et leur infligea une lourde dfaite dans la bataille de Frenda ce qui poussa l'ennemi se retire Ain Sefra. Il y a eut galement la grande bataille de Chellala et combats prirent de l'envergure."




    La bataille de Chellala
    (Source muse du Djihad Alger)

    "Les combats eurent lieu aussi dans les rgions de Tiaret, Saida et Ain Salah. Les autorits colonialistes ramenrent alors de grands renforts avec l'artillerie lourde pour contrer les troupes de Bouamama"

    Le refus de ngociations et l'exil au Maroc

    "Les autorits franaises lui proposrent alors des ngociations de paix, mais il refusa et continua harceler les troupes ennemies jusqu'en 1883, anne au cours de laquelle ses fidles dposrent les armes"(...)

    "Le Cheikh Bouamama s'exila au Maroc o il installa sa Zaouia et trouva la mort en 1909"

    Mr Boualem Bessaieh dans son ouvrage "Etendard interdit" Edition Sindbad Anne 1976 et prfac par J. Berque (p 29) livre son tmoignage en ces termes :


    De l'tincelle la trane de poudre...

    Tout commena le 22 avril 1881. Le chef du bureau arabe d'El Bayadh, le lieutenant Weinbrenner, fut assassin alors qu'il tentait de capturer les missaires de Bouamama, de plus en plus nombreux et forts actifs. La nouvelle fut vite connue et donna le signal d'une rvolte "plus tendue et plus meurtrire que les prcdentes"

    Du tmoignage de Charles-Robert Ageron, dans son ouvrage" Les Algriens musulmans et la France" crit" :

    "On connat les pisodes essentiels de ce qu'on appel essentiels de ce qu'on appelle, non sans quelque improprit, l'insurrection du Sud Oranais. Les bandes insurges de Bouamama rsistrent le 10 mai au premier choc de nos troupes puis, glissant travers nos colonnes, pntrrent dans la rgion de Tiaret, Frenda et Saida, portant le pillage, l'incendie et le meurtre aussi bien parmi les indignes que sur les chantiers europens d'exploitation d'alpha; elles russirent regagner le Sud avant de reparatre dans les mmes rgions, aids de contingents de Harrar Cheraga en juillet 1881 pour disparatre nouveau. A l'automne, les bandes furent rejetes en territoires marocain d'o elles procdent d'ailleurs de nouvelles incursions, et cela jusqu'en mai 1883"


    Hommage du Prsident de la Rpublique Mr A. BOUTEFLIKA cheikh Bouamama

    La lettre adresse aux hritiers du cheikh Bouamama par le prsident de la rpublique M.Abdelaziz Bouteflika l'occasion de la commmoration du 97me anniversaire de la mort du Cheikh. (19/05/03)

    Extraits

    ''Cette personnalit hors du commun qui a forc l'admiration aussi bien des amis et des ennemis (...) une personnalit forte qui a farouchement dfendu la patrie, le droit, la religion et l'honneur''. Cheikh Bouamama a consacr sa vie au djihad et la lutte. A peine la rsistance de Ouled Cheikh s'est elle relche, que l'appel au djihad a retenti tel un tonnerre dans tout le pays ravivant la flamme de la lutte jusqu' la victoire''.

    C'tait ''un appel et un cri de Bouamama la face du colonisateur'', et ''l'nergie extraordinaire qui l'a anime dans son combat soutenu en dpit des alas et difficults qui ont entrave son chemin, lui qui a entam sa marche arme seulement de son amour pour la patrie et sa dtermination de la librer du joug colonial''.''Le temps a dmontr que Bouamama n'tait pas seulement un imam et un savant mais galement un homme politique, un moudjahid courageux et un diplomate expriment'', et ''grce a ses nombreux contacts Bouamama a mis mal la propagande franaise selon laquelle la rvolution tait confine dans la rgion de Ain Sefra, El Bayadh et Labiod Sidi Echeikh''; cette rvolution nous pousse la mditation et la rflexion sur les actions des enfants d'Algrie au fil du temps et sur ce qu'ils ont endur pour la fiert et la gloire du pays''.

    "Le devoir de fiert et de gloire nous imposent d'intensifier les efforts et de persvrer dans la recherche des pages d'histoire, ciment de l'unit nationale car le djihad des gnrations successives tait, de tout temps, men pour une Algrie forte et digne et nous n'avons pas le droit de ngliger ce qui est susceptible de consolider et de renforcer l'unit nationale''.
        





    : 1803
    : 4865
    : 25/05/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    27 2009 - 10:32

    Je retiens de cette analyse de l'histoire que des plus importantes personnalits qui avaient dirig la lutte acharne contre la colonisation de l'Algrie par la France partir de 1830, on en compte Sidi Slimane Ben Kaddour et le Cheikh Bouamama. Malheureusement, je constate que, d'une part, la tombe de sidi Slimane Ben Kadour est entirement nglige en un lieu perdu du ct de Talsinte au Maroc, et d'autre part la Kobba de Sidi Bouamama Layoun galement au Maroc n'est pas suffisamment entretenue eu gard aux mrites du Cheikh Bouamama. A mon avis ces deux lieux devaient constituer des endroits priviligis de plerinage. Qu'en pensez-vous?
        
    chikh




    : 2785
    : /
    : 5531
    : 11/04/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    28 2009 - 1:19

    Effectivement, oui: Ces deux grands combattants et leaders des Ouled sidi Cheikh, qui taient; et resteront notre fiert, ont t malheureusement dplac dans les limbes, car personne ne connait Sidi Slimane ben Kaddour, surtout en Algrie.Donc c'est nous de prserver notre hritage glorieux!!!!!!!!
        
    http://sidicheikh.yoo7.com





    : 1803
    : 4865
    : 25/05/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    18 2009 - 15:20

    C'est dommage que cet article ne suscite pas beaucoup de ractions
        
    dadi2010




    : 2673
    : 42
    : 5479
    : 18/07/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    19 2009 - 0:23

    C'est dommage
        
    http://sidicheikh.yoo7.com
    umm tarik



    : 25
    : 63
    : oulad sid cheikh
    : 2573
    : 19/12/2009

    : sou2al 3ane sidi mohamed ben-Abd-Arahman    19 2009 - 21:17

    Asalam 3alikom w rahmato Allah;
    yus3idoni 2ane altaqi fii hade elmawqi3, lada Sid Cheikh..
    jazakom Allah kol el-khayr, 3ala had el-3amel, a-rra2i3; wa barak Allah fikom....

    ana mine oulad Sid Cheikh, wa ismiii Fatiha, bent Cheikh ben (min 3ailate DJEDID)Djedid,ben Mohamed Zahzah, ben Djedid
    ben mohamed , ben Abd-Arahman ben Sid Cheikh...wa as2al 3ane Sidi Abd-Arahman; fine madfoune wa kam lahou min awlade wa min zawjatouh....wa iza fih qisase 3anhou....

    barak Allah fikom....o5takom umm Tarik
        
    http://suleyma@hotmail.fr





    : 4324
    : 76
    : 6869
    : 24/11/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    19 2009 - 22:16







    .







        
    chikh




    : 2785
    : /
    : 5531
    : 11/04/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 2:28



        
    http://sidicheikh.yoo7.com
    umm tarik



    : 25
    : 63
    : oulad sid cheikh
    : 2573
    : 19/12/2009

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 3:15


    .
    ɡ .
    ()
    Ρ ǡ .
    ʡ ..
    ( :)
    ɡ ...
    !
    Ρ ϡ ͡ ϡ () ...
    . .
        
    http://suleyma@hotmail.fr
    chikh




    : 2785
    : /
    : 5531
    : 11/04/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 3:31

    ( ) 11 .

    .
        
    http://sidicheikh.yoo7.com
    umm tarik



    : 25
    : 63
    : oulad sid cheikh
    : 2573
    : 19/12/2009

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 3:42


    .
    .
        
    http://suleyma@hotmail.fr
    chikh




    : 2785
    : /
    : 5531
    : 11/04/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 3:45

    ....
        
    http://sidicheikh.yoo7.com
    umm tarik



    : 25
    : 63
    : oulad sid cheikh
    : 2573
    : 19/12/2009

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 13:47

    barak Allah fik
        
    http://suleyma@hotmail.fr





    : 1803
    : 4865
    : 25/05/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    20 2009 - 15:01


    http://sibelmaammar.maktoobblog.com/1495757/----/
        
    umm tarik



    : 25
    : 63
    : oulad sid cheikh
    : 2573
    : 19/12/2009

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    22 2009 - 22:45

    ϡ
    ʡ ǡ .
    ɡ ʡ .
    !!! ...
    ߡ
        
    http://suleyma@hotmail.fr





    : 1803
    : 4865
    : 25/05/2008

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    23 2009 - 10:58

        
    alsidchikh benamer



    : 2
    : 2205
    : 01/12/2010

    : : L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh    2 2010 - 0:10

    baraka allahou fikoum ou rabi ydewoum rakoum bien
        
     
    L'insurrection des Ouled Sidi Cheikh
              
    1 1

    :
     ::   ::  2-